• 15 mars 2017
  • République démocratique du Congo
DSCN0878

Une charte d’éthique pour une campagne en faveur de l’éducation de qualité

Dans le cadre du projet « ACCELERE » financé par l’USAID, il a été organisé du 10 au 13 mars au centre TEXAF BILEMBO à Kinshasa en RDC, un atelier/laboratoire ayant pour thème « Vers une stratégie de communication/plaidoyer en faveur d’une éducation de qualité » au cours duquel les organisations de la société civile représentées ont signé  « la charte éthique »  pour leur permettre de mener à bien une campagne en faveur de l’éducation de qualité.

Après la cérémonie d’ouverture, le laboratoire a statué sur les problèmes essentiels  de la gouvernance et du financement de l’éducation, identifié les principaux messages de la campagne et analysé les tactiques et outils de communication et de plaidoyer. Ensuite, le temps était consacré à une réflexion collective sur une campagne populaire pour gagner le soutien des acteurs clés du système : parents, enseignant-e-s et élèves en vue de la réussite totale de la campagne. C’est ainsi que les principes d’éthiques ont été adoptés.

En effet, les principes d’éthique sont des indicateurs en fonction desquels la conduite et le comportement des organisations de la société civile devront être mesurés. Donc, chaque organisation de la société civile engagée dans la stratégie devra jouer un rôle actif pour faire respecter les principes et soumettre les infractions soupçonnées à la charte au comité de pilotage, a indiqué le conseiller principal du projet « ACCELERE 2», monsieur Henri Valot.

Parlant de cette charte, elle repose sur les valeurs portée par la Déclaration universelle des droits de l’homme et Principes d’Istanbul sur l’efficacité du développement de la société civile.

LA CHARTE, UN OUTIL INDISPENSABLE POUR LA CAMPAGNE

Ainsi mise en application, la charte aidera à résoudre les doutes concernant la conduite et le comportement éthique pendant la campagne et à comprendre  comment toute la politique et la procédure de la stratégie pour une éducation de qualité s’applique aux organisations de la société civile. Cela est l’objet même de ladite charte.

Par cette charte, les organisations de la société civile engagées dans la stratégie de communication / plaidoyer feront preuve de loyauté à l’égard des buts et des missions de la stratégies  ainsi qu’à l’égard de toutes les organisations sœurs qui participent à la campagne au niveau national comme au niveau provincial.

Les organisations de la société civile feront également preuve d’intégrité, d’honnêteté et d’impartialité dans les actions qui peuvent affecter la réputation de la stratégie de la campagne, de l’engagement organisationnel soutenu, de la transparence, d’une responsabilité multiple et d’intégrité dans leurs rapports avec les individus tant à l’intérieur de la campagne qu’à l’extérieur.

ACCELERE est un partenariat entre UKAID, USAID et le gouvernement de la République démocratique du Congo, il est un acronyme qui veut dire Accès, Lecture, Rétention et Recevabilité. C’est un programme étalé sur cinq ans (2015 -2020), exécuté par plusieurs composantes avec l’objectif global d’améliorer la qualité de l’enseignement au niveau primaire et secondaire en RDC.

Ont pris part à cet atelier, les organisations de la société civile et les représentants du gouvernement venus de Kinshasa, du Haut Katanga et du Kasaï Central.

Source: Médiaterre

 


Dossiers

  • 26 février 2019
  • Paris

Enquête Panorama Focus Santé 2018

Savignac

Le président du Réseau Éducation et Solidarité, Matthias Savignac, a présenté une enquête intitulée Panorama Focus Santé 2018, lors de la XVIe Rencontre du CSFEF. Voici le contenu de cette enquête: Panorama Focus Santé 2018


Consulter les dossiers

Actualités

  • 25 mars 2021
  • Montréal

Une dictature se met en place en Haïti

Magali_Georges-CNEH

Exécutions sommaires en toute impunité des opposants et militants politiques, massacres dans les quartiers populaires, répression féroce des manifestations contre le pouvoir, contre les syndicats et contre les journalistes qui couvrent les manifestations, telle est la réalité quotidienne en Haïti. Pourtant, personne ne dénonce cette situation sur la scène internationale. Au contraire, le président Jovenel


Consulter les actualités