• 1 mai 2018
  • Tunisie
photo-Tunisie

Tunisie : une nouvelle loi contre la violence faite aux femmes soutenue par les enseignantes et enseignants

Les syndicalistes enseignants tunisiens de la Fédération générale de l’enseignement de base ont salué la nouvelle loi nationale relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

La Fédération générale de l’enseignement de base (FGEB) a célébré cette année la Journée internationale des femmes dans une salle de conférence décorée de 17 tableaux de la peintre tunisienne engagée Hanen Ghorbel, avec une présentation par sa Secrétaire générale adjointe Emna Awadi de la nouvelle loi relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Mme Awadi a détaillé les trois chapitres de cette loi, portant respectivement sur les thématiques « de la prévention et la protection des violences à l’égard des femmes », « des infractions de violence à l’égard des femmes » et « des procédures, services et institutions ».

Les syndicalistes femmes, présentes en grand nombre, ainsi que leurs collègues masculins ont accueilli très favorablement cette loi et avancé quelques propositions pour l’améliorer dans le futur.

Slim Ghriss, membre de la FGEB, du Comité Syndical Francophone de l’Education et de la Formation (CSFEF) et de la Structure interrégionale des Pays arabes (SIRPA) au sein de l’Internationale de l’Education (IE), a également donné une aperçu historique de la lutte pour les droits des femmes, et souligné le grand soutien de l’IE aux femmes dans leur lutte pour l’égalité. Il a de même rappelé que l’IE insiste auprès de ses affiliés pour qu’ils mettent en exergue ce combat des femmes pour l’égalité et s’engagent dans ce dernier.


Actualités

Consulter les actualités

Dossiers

Consulter les dossiers