• 12 avril 2017
  • Burkina Faso
Photo-article-Forum

Un forum pour promouvoir une éducation inclusive de qualité en Afrique

La Coalition nationale pour l’éducation pour tous du Burkina Faso (CN-EPT/BF) a tenu un forum politique national sur l’éducation inclusive à Ouagadougou les 4 et 5 avril 2017, dans le cadre du projet « Renforcement du dialogue structuré entre les organisations de la société civile et les décideurs politiques sur le droit à l’éducation de qualité pour tous en Afrique ». Ce projet a été rendu possible grâce au partenariat du Réseau africain de campagne sur l’éducation pour tous (ANCEFA) et l’ONG danoise éducation pour le développement (Oxfam IBIS) avec le financement de l’Union Européenne (UE). Le forum a connu la participation de six pays: la Tanzanie, la Sierra Leone, le Mozambique, la Zambie, l’Éthiopie et le Burkina Faso.

A l’ouverture du forum, le président du conseil d’administration de la coalition nationale du Burkina Faso a souligné que le financement du secteur de l’éducation reste le défi majeur à relever pour une éducation non seulement de qualité, mais aussi inclusive. En effet, seulement 17% du budget de l’État est consacré à l’éducation, et ce, malgré les effectifs sans cesse croissants dans les salles de classes. Un chiffre en deçà des 20% du budget de l’État recommandé pour ce secteur. Même s’il reconnait que l’aide publique au développement participe également au financement de l’éducation, il exhorte les décideurs politiques à accroître le financement national de l’éducation. « Tout en reconnaissant la part substantielle de l’aide publique au développement dans le financement de l’éducation, la coalition du Burkina Faso et les organisations de la société civile (OSC) sous la bannière de l’ANCEFA sont convaincus que c’est en augmentant les ressources domestiques nationales en faveur de l’éducation que les pays africains pourront arriver à un financement durable d’un système éducatif public, facteur d’égalité et de justice sociale. »

Il a aussi souhaité qu’à l’issue du forum, une feuille de route soit adoptée pour la réalisation d’une éducation inclusive de qualité au Burkina Faso en faveur des filles, des personnes handicapées et des personnes marginalisées.

Pour le représentant du ministre de l’Éducation Nationale de l’Alphabétisation du Burkina Faso, en la personne de M. Babou Éric Benon, directeur de cabinet, ce forum est le bienvenu en ce sens que la question de l’éducation inclusive est d’actualité, notamment avec la situation au Sahel. Il rassure donc la coalition que des mesures sont déjà prises pour faire de l’éducation inclusive une réalité au Burkina Faso. « S’agissant de votre forum  »une éducation inclusive de qualité en Afrique » à travers l’accroissement du financement domestique de l’éducation, le Burkina Faso s’est engagé à travers l’ODD4 et le Plan de développement économique et social (PNDES) à réaliser une éducation inclusive, équitable, de qualité et un apprentissage tout au long de la vie d’ici à 2030. » Pour ce faire, le gouvernement a adopté un Plan sectoriel de l’éducation et de la formation (PSEF) qui doit couvrir la période 2017-2030.

Il dit cependant rester attentif aux conclusions du forum qui devraient contribuer à relever les défis de l’éducation au Burkina Faso et en Afrique.


Dossiers

  • 26 février 2019
  • Paris

Enquête Panorama Focus Santé 2018

Savignac

Le président du Réseau Éducation et Solidarité, Matthias Savignac, a présenté une enquête intitulée Panorama Focus Santé 2018, lors de la XVIe Rencontre du CSFEF. Voici le contenu de cette enquête: Panorama Focus Santé 2018


Consulter les dossiers

Actualités

  • 25 mars 2021
  • Montréal

Une dictature se met en place en Haïti

Magali_Georges-CNEH

Exécutions sommaires en toute impunité des opposants et militants politiques, massacres dans les quartiers populaires, répression féroce des manifestations contre le pouvoir, contre les syndicats et contre les journalistes qui couvrent les manifestations, telle est la réalité quotidienne en Haïti. Pourtant, personne ne dénonce cette situation sur la scène internationale. Au contraire, le président Jovenel


Consulter les actualités