• 3 mai 2016
  • Burkina Faso
parlement-des-enfants

Burkina Faso: Dynamisation du parlement des enfants, urgente nécessité

Le parlement des enfants du Burkina Faso comprend 120 membres répartis dans les 45 provinces du pays. Afin de faire revivre cette structure des enfants du Burkina dont la nécessité et le rôle dans la construction de la démocratie est indéniable, une délégation au mois de février 2016, a rencontré le Président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Monsieur Salifou DIALLO.

L’objectif de ce rendez-vous est de solliciter l’accompagnement du président de l’Assemblée nationale dans la lutte pour le respect des droits fondamentaux et pour le plein épanouissement des enfants, notamment dans son volet « Lutter contre la pratique de l’excision est l’un des défis que se sont lancés les jeunes parlementaires du Burkina Faso ».

Dynamiser cette structure sera pour le Burkina Faso, une tribune de communication et de sensibilisation des enfants et jeunes du Burkina pour une pratique des valeurs républicaines, surtout en ces moments où l’incivisme scolaire va grandissant dans les établissements primaires et secondaires.

Soulignons qu’en conformité avec le règlement de l’institution des enfants, le parlement des enfants regroupe des jeunes dont l’âge est compris entre 10 et 15 ans et issus des écoles primaires privées et publiques, des lycées et collèges, des structures de prise en charge d’enfants qui de façon démocratique ont procédé au choix de leurs camarades pour être des membres du parlement des enfants.
Burkina Faso: Dynamisation du parlement des enfants, urgente nécessité


Dossiers

  • 26 février 2019
  • Paris

Enquête Panorama Focus Santé 2018

Savignac

Le président du Réseau Éducation et Solidarité, Matthias Savignac, a présenté une enquête intitulée Panorama Focus Santé 2018, lors de la XVIe Rencontre du CSFEF. Voici le contenu de cette enquête: Panorama Focus Santé 2018


Consulter les dossiers

Actualités

  • 25 mars 2021
  • Montréal

Une dictature se met en place en Haïti

Magali_Georges-CNEH

Exécutions sommaires en toute impunité des opposants et militants politiques, massacres dans les quartiers populaires, répression féroce des manifestations contre le pouvoir, contre les syndicats et contre les journalistes qui couvrent les manifestations, telle est la réalité quotidienne en Haïti. Pourtant, personne ne dénonce cette situation sur la scène internationale. Au contraire, le président Jovenel


Consulter les actualités