• 10 mai 2016
  • Haïti

Vidéos de la campagne de l’IE pour une éducation publique en Haïti

La campagne de l’IE pour une éducation publique a eu un impact extraordinaire en Haïti

La campagne prônée par l’IE a permis aux syndicats de l’éducation haïtiens de s’imposer auprès du ministère de l’Éducation nationale afin que celui-ci fasse de l’éducation publique de qualité une priorité.

– René Prévil Joseph, président de la Fédération nationale de travailleurs en éducation et en culture (FENATEC)

Une campagne pour que l’éducation publique devienne réalité en Haïti

Nous avons mis sur pied une plate-forme des syndicats de l’enseignement et nous avons mené un combat au cours des quatre dernières années en faveur de l’éducation publique de qualité pour tous et pour toutes en Haïti. Durant cette campagne, nous avons parcouru tout le territoire haïtien afin de militer pour que les autorités assument leurs responsabilités en matière d’éducation publique de qualité.

– Georges Wilbert FRANCK, coordonnateur général de l’Union Nationale des Normaliens/Normaliennes et Éducateurs/Éducatrices d’Haïti(UNNOEH)

L’Éducation, moteur du changement

La campagne que nous avons menée avec l’aide de l’Internationale de l’éducation qui avait pour thème « Éducation – Ces outils pour bâtir Haïti » nous a permis de rencontrer les enseignantes et enseignants dans les dix départements du pays. On a pu monter une plate-forme avec les syndicats d’enseignants et notre plaidoyer nous a permis notamment d’avoir une augmentation substantielle du budget de l’éducation et d’obtenir un relèvement salarial des agents de l’éducation.

– Magali Georges, secrétaire générale adjointe de la Confédération nationale des éducatrices et éducateurs d’Haïti (CNEH)

L’UNNOH, partie prenante de la campagne pour une éducation publique de qualité en Haïti

En Haïti, l’État détient moins de 20 % des écoles et 80 % des écoles sont privées. C’est pourquoi on se bat pour renverser la situation en menant

une campagne pour une éducation publique de qualité pour tous. Cette campagne nous a permis de sensibiliser la population sur les problèmes que cette situation pose en matière d’accessibilité, puisque la majorité de la population est pauvre et ne peut payer les frais de scolarité.

– Josué Mérilien, coordonnateur général de l’Union Nationale des Normaliens/Normaliennes d’Haïti (UNNOH)

Les gains obtenus par la plate-forme des syndicats haïtiens de l’éducation

Nous avons mis sur pied une plate-forme des syndicats haïtiens et nous avons mené des négociations avec le gouvernement dont l’une des principales retombées est la publication des statuts qui font des enseignants de véritables professionnels qui pourront avoir une vraie carrière et gravir les échelons. De plus, nous avons obtenu une grille salariale qui a été établi par le ministère et les syndicats et qui tient compte de la qualification et des années d’expérience des enseignants. –

– Lency Paul, Responsable du développement professionnel, Confédération nationale des éducatrices et éducateurs d’Haïti (CNEH)


Dossiers

Consulter les dossiers

Actualités

  • 17 octobre 2018
  • Paris, France

Sommet de la Francophonie : 57 chefs d’État renouvellent leur attachement à l’éducation publique

Alors que le XVIIème sommet de la Francophonie de 2018 se clôture en Arménie (11 et 12 octobre 2018), 57 Etats membres de la Francophonie répondent favorablement à l’appel du Réseau francophone contre la marchandisation de l’éducation en faveur de l’éducation publique. Le paragraphe 45 de la Déclaration d’Erevan affirme : « Réaffirmant notre attachement à une


Consulter les actualités