• 12 avril 2017
  • Burkina Faso
Photo-PDDO2

Signature de la convention de financement du Projet de Développement Durable de Ouagadougou 2

La Ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, Madame Hadizatou Rosine Coulibaly-Sori et Monsieur Rémy Rioux, Directeur Général de l’Agence Française de Développement (AFD) ont procédé le mercredi 5 avril 2017 à la signature d’une convention de financement d’un montant global de 80 millions d’euros, soit environ 52,5 milliards de francs CFA.

Ce financement, accordé sous forme de prêt souverain à l’État burkinabé, servira à la mise en œuvre de la phase 2 du Projet de Développement Durable de Ouagadougou (PDDO 2).

La finalité du PDDO 2 est d’accompagner et d’intensifier un développement territorial équilibré de la commune de Ouagadougou en favorisant la mobilité et l’émergence de pôles de centralité secondaires, en cohérence avec le plan d’occupation des sols (POS) et le schéma de principe de circulation du centre-ville de Ouagadougou.

Le projet poursuit trois objectifs spécifiques :

1- Le désenclavement des quartiers périphériques et l’amélioration des conditions de vie des habitants par l’aménagement de voiries structurantes (bitumage et drainage) et par des investissements améliorant la mobilité dans la ville ;

2- Le développement de quartiers ayant vocation à devenir des centralités secondaires dans un effort de déconcentration de la ville ;

3- Le renforcement des capacités de la commune dans la mise en œuvre de sa politique d’aménagement.

Le projet sera exécuté à travers trois composantes :

  • Voiries de désenclavement / carrefours / drainage;
  • Centralités secondaires dont équipements / voiries / drainage;
  • Renforcement de capacités de la Commune. Sa mise en œuvre sera assurée par la mairie de Ouagadougou.

La signature de cette convention témoigne des excellentes relations de coopération et d’amitié entre le Burkina Faso et la République française qui a financé la première phase du PDDO à hauteur de 40 millions d’euros.

La cérémonie a été l’occasion pour les deux parties d’échanger sur d’autres questions intéressant la coopération entre nos deux pays.

 


Dossiers

  • 17 novembre 2017
  • Burkina Faso

La gestion des déchets plastiques : la bonne pratique de l’école Nonghin-Pilote

P1140735

L’une des particularités de l’école publique bilingue Nonghin-Pilote, située à Ouagadougou au Burkina Faso, est qu’elle s’investit dans l’éducation au développement durable à travers la collecte des déchets plastiques. A-t-on besoin de le préciser, les déchets plastiques détériorent les sols et polluent l’atmosphère. La méthode utilisée par cette école consiste à établir un programme de


Consulter les dossiers

Actualités

  • 16 novembre 2017
  • Dakar, Sénégal

Contre la marchandisation de l’éducation

Csfef-Dakar

Allocution du secrétaire général du CSFEF, Luc Allaire, à l’ouverture de la Rencontre de la société civile francophone sur la privatisation et la marchandisation de l’éducation Dakar – 23 octobre 2017 Bonjour, Nous sommes réunis ici à Dakar pour discuter ensemble d’un enjeu majeur, celui de la privatisation et de la marchandisation de l’éducation qui


Consulter les actualités