• 28 mars 2016
  • Ouagadougou, Burkina Faso
jardin-Ouagadougou

Burkina Faso – Le goutte à goutte, une solution pour le jardinage en milieu scolaire

En partenariat avec une ONG de la place, l’école Wemtenga A, dans le souci d’améliorer la qualité de la cantine endogène, a procédé à l’implantation d’un jardin potager ans une école du Burkina Faso.

Ce pays sahélien est un pays en manque d’eau pour satisfaire les besoin en eau de boisson, pire pour les besoins de jardinage. Faire du jardinage dans les écoles relève du parcours du combattant.

Le principe fondamental du goutte à goutte dans l’entretien d’un potager, c’est d’arroser chaque plante en quantité nécessaire et suffisante, seulement quand et où il faut. Cette technique permet à chaque plante de trouver satisfaction. Un arrosage fréquent avec une quantité d’eau parfaitement maîtrisée, et donc sans gaspillage, maintient en effet le terrain bien oxygéné et favorise le développement optimal des plantes.

Aux dires des responsables de l’établissement, le potager a connu des moments difficiles par l’infection des plantes par la mouche blanche. La mouche blanche comme tous les insectes piqueur suceur, produisent une substance qui rend les feuilles collantes, et apporte la fumagine. Elles sont très nuisibles au bon développement des plants.

Courage à l’ensemble du personnel de l’école Wemtenga A de Ouagadougou.

Source: Médiaterre

http://www.mediaterre.org/afrique-ouest/actu,20160323131246.html


Dossiers

  • 17 novembre 2017
  • Burkina Faso

La gestion des déchets plastiques : la bonne pratique de l’école Nonghin-Pilote

P1140735

L’une des particularités de l’école publique bilingue Nonghin-Pilote, située à Ouagadougou au Burkina Faso, est qu’elle s’investit dans l’éducation au développement durable à travers la collecte des déchets plastiques. A-t-on besoin de le préciser, les déchets plastiques détériorent les sols et polluent l’atmosphère. La méthode utilisée par cette école consiste à établir un programme de


Consulter les dossiers

Actualités

  • 16 novembre 2017
  • Dakar, Sénégal

Contre la marchandisation de l’éducation

Csfef-Dakar

Allocution du secrétaire général du CSFEF, Luc Allaire, à l’ouverture de la Rencontre de la société civile francophone sur la privatisation et la marchandisation de l’éducation Dakar – 23 octobre 2017 Bonjour, Nous sommes réunis ici à Dakar pour discuter ensemble d’un enjeu majeur, celui de la privatisation et de la marchandisation de l’éducation qui


Consulter les actualités