• 3 mai 2016
  • Burkina Faso
parlement-des-enfants

Burkina Faso: Dynamisation du parlement des enfants, urgente nécessité

Le parlement des enfants du Burkina Faso comprend 120 membres répartis dans les 45 provinces du pays. Afin de faire revivre cette structure des enfants du Burkina dont la nécessité et le rôle dans la construction de la démocratie est indéniable, une délégation au mois de février 2016, a rencontré le Président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, Monsieur Salifou DIALLO.

L’objectif de ce rendez-vous est de solliciter l’accompagnement du président de l’Assemblée nationale dans la lutte pour le respect des droits fondamentaux et pour le plein épanouissement des enfants, notamment dans son volet « Lutter contre la pratique de l’excision est l’un des défis que se sont lancés les jeunes parlementaires du Burkina Faso ».

Dynamiser cette structure sera pour le Burkina Faso, une tribune de communication et de sensibilisation des enfants et jeunes du Burkina pour une pratique des valeurs républicaines, surtout en ces moments où l’incivisme scolaire va grandissant dans les établissements primaires et secondaires.

Soulignons qu’en conformité avec le règlement de l’institution des enfants, le parlement des enfants regroupe des jeunes dont l’âge est compris entre 10 et 15 ans et issus des écoles primaires privées et publiques, des lycées et collèges, des structures de prise en charge d’enfants qui de façon démocratique ont procédé au choix de leurs camarades pour être des membres du parlement des enfants.
Burkina Faso: Dynamisation du parlement des enfants, urgente nécessité


Dossiers

  • 8 janvier 2019
  • Paris

Table ronde 1 : vivre ensemble à l’école

DSC_0202a-1

Éducation à la citoyenneté dans les programmes scolaires : le cas du Rwanda Le Rwanda est situé au cœur de l’Afrique, il est connu comme pays des mille collines avec une superficie de 26,338 km2 et une population d’à peu près 12 millions d’habitants. Ancienne colonie belge comme le Burundi et la République Démocratique du Congo respectivement


Consulter les dossiers

Actualités

  • 19 décembre 2018
  • Mauritanie

NOUVEAU: Rapport sur la Privatisation et Marchandisation de l’Education en Mauritanie

L’Association des Femmes Chefs de Famille (AFCF), la Coalition des Organisations Mauritaniennes pour l’Education (COMEDUC) et l’Initiative mondiale pour les droits économiques, sociaux et culturels (GI-ESCR) ont publié hier leur rapport soumis au Comité des Droits de l’Enfant (CDE) en août 2018, concernant la croissance de la privatisation et la marchandisation de l’éducation en Mauritanie. Suite à la


Consulter les actualités